Faut-il ou non… faire du “naming” dans le sponsoring sportif ?

naming

Lorsqu’un bateau ou une équipe sportive porte le nom d’une marque, cela ne choque pas et c’est plutôt sans “douleur” que cette pratique du “naming” est apparue dans le paysage du sponsoring en France.

Aujourd’hui, un cas en 2010 et un autre en 2011, le “naming” s’attaque à la dénomination d’un lieu d’infrastructure sportive sous couvert de participation au financement par la marque et d’un contrat d’engagement sur plusieurs années.
Il y a donc maintenant un stade MMArena au Mans et un palais des sports Kindarena à Rouen.
Toutefois, notamment en raison des financements public – qui sont majoritaire dans la réalisation de ces infrastructures – il semble que la population locale ne soit pas franchement très satisfaite par la chose.

Il faut donc laisser au temps faire son chemin pour voir si ce type de stratégie de marque va porter ses fruits. Rappelons ici que pour le Kindarena c’est la marque Kinder du groupe Ferrero qui mène cette opération, alors qu’elle sponsorise déjà le club de basket qui utilise ce palais des sports et que la société possède une unité de production installée localement.

@suivre