Le développement durable, une stratégie ?

A parfois s’engouffrer trop vite dans une tendance, on oublie de prendre le temps d’étudier les envies et les motivations des personnes qui constituent nos cibles de communication.

Prenons l’argument de la consommation durable. Les Français veulent de la proximité, du concret avec des preuves. Ils sont ouvert et prêt au changement grâce à une information claire, précise.

Dans un contexte de crise économique, la méfiance quant à la capacité des entreprises à agir sur des enjeux du développement durable peut parfois remettre en cause la légitimité de l’argument.

Malgré tout 1 français sur 5 reste mobilisé dans ses actes d’achats en faveur de produits ou services éco-responsables. Pourtant 75% des français considèrent le développement durable comme une nécessité et 6 français sur 10 avouent avoir changé leurs comportements au bénéfice d’un impact moindre sur la planète voir pour une consommation plus éthique (commerce équitable).

Il ressort également, dans certaines études que le français, déjà connu pour ses systèmes D, retrouve un engouement pour les solutions “mutualisées” (partage de matériels et équipements, location temporaire…) et les produits de secondes mains (achats d’occasions…

Mais ce que les publicitaires doivent retenir… c’est que plus de la moitié des français déclarent être trop sollicité par des messages développement durable ce qui provoque, chez quelques uns un phénomène de rejet possible.

Peut-on imaginer que, dans l’avenir, une plus grande part soit faites à la notion de solidarité pour les modes de consommation ?