L'atelier cortical | LE BLOG!
Recherche pour :
Le mois du SEO

Depuis le début du développement du web, des sites, on vous parle des fameux mots clés nécessaires au bon référencement. Pour votre page d’accueil, vos pages importantes, les articles publiés…. Avec le haut débit qui se généralise, le déploiement de la fibre et des nouvelles normes dans l’internet mobile, les contenus visuels, photos et vidéos sont de plus en plus présents. Si dans votre stratégie digitale vous publiez de plus en plus de photos ainsi que des vidéos, il est peut-être temps de faire un point sur leur SEO.

Travailler votre référencement photos et vidéos
Vous savez déjà faire des recherches dans les photothèques en ligne. Vous avez vous-même été confronté à la difficulté de trouver ce que vous recherchez comme image. Mettez cette expérience à profit pour programmer sur ce mois de mars 2021, un travail de tag, d’ajouts de mots clés sur vos photos et vos vidéos.
Une fois cela fait, vous pourrez encore optimiser le travail. Effectivement, pensez qu’aujourd’hui la reconnaissance de contenu d’image se fait aussi par comparaison entre une photo existante et une photo recherchée. Vous aimeriez en savoir plus à ce propos ?


Par conséquent, le paysage SEO connaît des évolutions. Mettre en place des occasions pour continuer à l’optimisation de nos stratégies marketing via le digital, s’accorder du temps pour vérifier et upgrader si nécessaire le volume de data est une façon de maintenir la popularité et la part de voix de sa marque.

2021, l’année du marketing inclusif ?

Allez-vous céder aux sirènes du marketing inclusif dans les prochains mois ou dans les prochaines semaines ?

Le marketing inclusif c’est quoi ?

Il est possible de définir le marketing inclusif comme étant la prise en compte dans les messages de communication ou les dispositifs commerciaux et marketing le fait de prendre en compte la diversité de la population et notamment de ceux qui font partie de profils de groupes sous-représentés, marginalisés ou exclus par le marketing de masse, du “tout beau tout bien“.
C’est aussi une technique rédactionnelle, une sorte de réforme de l’orthographe pour ne plus “genrer un propos“. On doit autant s’adresser à une femme qu’à un homme ou à une personne LGBTQ et oublier certaines logiques de segmentation du marketing fondamental.

Pourquoi s’en préoccuper ?

D’après différentes sources, les marques de la PGC qui ces dernières années ne reflètent pas l’importance de la diversité (de genre, d’origines, de convictions…) seraient progressivement délaissées par 30 à 40 % des consommateurs ! Autrement dit, pour attirer de nouveaux clients et conserver le s clients sensibles au sujet, il devient urgent de s’en préoccuper.

Que faire tout de suite ?

Considérant que le marketing inclusif est LA tendance marketing de l’année, chaque jour, dans vos publication sur les réseaux sociaux, le supports digitaux, en cherchant à créer une représentation plus égalitaire et réaliste des variétés des composantes de notre société, votre marque permettra à tous de se reconnaître dans le valeurs respectées ou valorisées. Vous commencer à cerner les enjeux ? Reste à imaginer une multitude de messages adaptés, conforme à vos objectifs, sans être contradictoire avec les idées, les convictions, les choix et non-choix….

Coronavirus et communication interne !

La crise sanitaire qui se propage dans le monde ne doit pas faire oublier aux chefs d’entreprises que l’humain est au cœur de leurs atouts.

question coronavirus covid 19

Lorsque la vie semble être grandement en danger, chaque être humain a tendance à réagir selon ses propres critères de priorités. La situation actuelle peut, au-delà des conséquences humaines directes, impacter les activités d’entreprises, quels que soient leurs niveaux ou types de structure.

De surcroit, dans le monde actuel avec la rapidité de circulation des bonnes et des mauvaises informations (fake news) les salariés, les collaborateurs, les agents ont le droit de s’inquiéter de tout ce qui se dit. Dans un tel contexte, le chef (cadres, dirigeants, fondateurs, directeurs, président, administrateurs…) se doit de rassurer l’interne avant même de songer à l’externe qui pourtant risque de le solliciter très rapidement. Le chef peut compter sur 2 à 3 orientations stratégique pour guider ses décisions d’actions.

La fierté du métier

Comme disait ma grand-mère il n’y a pas de “sot métier”, tous sont utiles à chacun. Le chef doit confirmer à chacun de ses collaborateurs qu’il a un rôle à jouer en conformité avec sa fiche de poste, mais aussi en tant que membre d’une équipe, d’une communauté d’intérêts. Ainsi, en période de crise le chef peut découvrir des ressources insoupçonnées chez ses collaborateurs. Avec le Covid-19 il se peut que vous découvriez des personnes qui ont des notions d’infirmiers ou d’hygiénistes et moins directement des “inventeurs-créatifs” qui vont avoir un sens pratique pour adapter un poste de travail aux contraintes des gestes barrières… tout actif être aime actif. Le confinement ou l’inactivité n’est pas une situation confortable sociologiquement et psychologiquement. Impliquez tous vos collaborateurs et rassemblez toutes les initiatives qui peuvent être sources et solution de progrès, durant la crise mais après aussi.

La reconnaissance du salarié

Souplesse, adaptation ne sont pas forcément les maitres mots de tous. Ceux qui vont vous démontrer leur motivation dans l’implication commune pour assurer les intérêts partagés (et pas simplement les leurs) doivent recevoir les marques de votre reconnaissance et surtout aussi de celles de tous les autres (qui en ont bénéficié ou pas). La reconnaissance au travail est l’un des tout premiers facteurs de motivation et, face à une crise en cours ou terminée, la principale attente (consciente ou inconsciente).

L’exemple du Chef

L’exemplarité du Chef est, en période de crise primordiale. Cela ne veut pas dire imposer une “marche forcée” à ceux qui n’ont pas la motivation de le faire en raison de leurs craintes. La confiance cela se gagne et se mérite. Si vous n’arrivez pas à devenir un modèle que l’on a envie de suivre, d’accompagner, de ne pas laisser tomber…. il faut respecter et protéger (pour le coup, un peu comme un officier militaire face aux troupes) son équipe des risques (ici sanitaire et psychologique) pour renforcer l’adhésion au groupe. Ce sont parfois les plus petites attentions cumulées qui font la différence et non les décisions peu cohérentes et impératives. Il n’est pas évident de prendre du recul sur son mode de management, alors il ne faut pas hésiter à solliciter des avis extérieur et obtenir un feedback d’un regard extérieur. C’est en période de crise qu’un management participatif est un atout pour faire face.

Télétravail ou pas ? Il faut être conscient que généralement les actifs en télétravail sont hyper productif car ils ont moins de sollicitations perturbatrices. Pour autant il faut trouver un bon équilibre en distanciel et présentiel pour équilibrer le besoin de contact social, avec du contact à distance (merci internet et les solutions de téléphonie et de vidéo).

Ce qu’il faut éviter : le droit de retrait ! Il est préférable de trouver des missions nouvelles qui seront utiles à tous, et qui sembleront plus “safe“, plus acceptables. Si toutefois les personnes concernées ne se sentent pas capables de faire face au danger estimé, il devient complexe de maintenir du lien, mais pas impossible de prendre des mesures adaptées. Une crise est toujours transitoire car limitée dans le temps.


Et vous, qu’avez-vous mis en place en matière de communication vers vos équipes ?

Pour vous, qui est votre “buyer persona” ?

L’expression “buyer persona” désigne en fait le “profil d’acheteur”. Il est une représentation abstraite du client parfait. Le profileur qui va le décrire va se baser sur des données qualitatives (et comportementales) et voir comment on peut transposer vers des informations quantitatives (tailles populations, résultats de sondages….). On peut aussi exploiter sa data de CRM donc de profils de clients existants réellement.


Définir pour un produit, une gamme de produits, sa marque le ou les descriptif de votre buyer persona repose sur l’envie de savoir prendre de meilleures décisions en matière d’actions commerciales, marketing ou tout simplement de communication.
Trop souvent on attend des professionnels de la communication de le faire à la place de ceux qui interviennent en amont. En décrivant l’audience potentielle d’une campagne de communication, votre agence de pub l’intègre dans votre cible commerciale et donc, dans les sphères de cibles de communication. Pourtant, vos consultants en marketing auraient probablement dû mettre en place des outils et capteurs capables de générer un relevé d’informations pouvant être utilisées ensuite pour prendre des décisions éclairées et vous aider à faire des investissements plus pertinents.

Concrètement votre buyer persona est la représentation semi-fictionnelle et semi-réelle de votre client idéal. Vous devez par conséquent faire sa carte d’identité associée à sa biographie complète (son parcours, ses études, ses habitudes, ses préférences, ce qu’il déteste….) et au maximum de critères psychosociologiques (motivations, objectifs…).

Pourquoi devriez-vous consacrer du temps ou de l’énergie à construire et maintenir à jour vos informations sur votre Buyer Persona ?
Tout simplement parce que c’est votre marché qui est l’enjeu. Certains vous diront même que le développement du business et des activités proviennent principalement de la connaissance de vos acheteurs, plus que de vos capacité à informer les influenceurs et vos audiences intermédiaires.

Pourquoi le digital est une source géniale ?
Vous pouvez aujourd’hui collecter de l’info de vos nouveaux prospects ou de vos clients fidèles en ligne. Alors pourquoi ne pas nous demander de monter vos sondages en ligne qui vous aideront à mettre à vous ce que vous saviez ou pensiez savoir à propos de votre marché ?
Notre créativité associée aux champs de compétence en marketing fondamentale ouvriront des perspectives sur des types de contenu à créer, des optimisations du tunnel de transformation, identifier de nouveaux de gisements de leads ou d’acquisition….

exemple milieu financier

PPA, concept de l’ingéniering et gestionnaire d’une Garantie Obsèques Spécifiques Expatriés

Que vous soyez expatrié ou impatrié, originaire d’un territoire loin de la France métropole, pour anticiper les risques financiers liés à un décès prématuré, avez-vous trouvé une garantie qui vous convienne ?

Probablement non ! C’est pourquoi un collectif d’associations de différentes diasporas se sont réunies pour établir un cahier des charges, que le cabinet PPA a ensuite traité, pour mettre au point une Garantie Obsèques Rapatriement de Corps associée à une Protection Juridique Obsèques.

En un seul contrat, vous pouvez vous protéger, ou protéger l’ensemble des personnes de votre foyer (les 2 conjoints et jusqu’à 5 enfants à charge). Vous pouvez choisir une garantie en capital allant de 4.000 à 10.000 euros afin de couvrir les frais d’obsèques. PPA propose effectivement une Garantie Obsèques Rapatriement de Corps qui permet, lorsqu’un décès arrive loin de l’endroit où vous aimeriez être inhumé de disposer d’un capital qui servira à régler tout ou partie des frais : intervention des pompes funèbres en France, fret aérien pour le rapatriement, billet accompagnant, transport du corps jusqu’au lieu de veillé pour les cérémonies traditionnelles, frais d’inhumation… et cela a été vu pour être le plus universel possible et être adapté à toutes les destinations, et toutes les pratiques religieuses et pratiques culturelles.

Vous souhaitez en savoir plus :

> Formulaire demande étude personnalisée par PPA (courtier gestionnaire du contrat)

> Site corporate de la GORC-PJO Universcia

> Site RISI (association loi 1901, coordonnateur pour le collectif des diasporas et des ultramarins)

 

La Plateforme d’offres : PROG Online

Booster votre action commerciale par une présence sur les places de marché en ligne

Aujourd’hui il existe de nombreuses places de marchés en ligne.
Le principe est simple. Quelqu’un souhaite trouver un fournisseur, un prestataire. Il met une offre de marché en ligne et sélectionne celui qui lui semble être le plus à même de répondre à son besoin.

Il y a, chaque jour, de nombreuses entreprises, de toutes sortes et de toutes dimensions qui recherchent des fournisseurs. Il y a quelques dizaine d’années, les annuaires spécialisés avaient une activités florissante. Aujourd’hui tous ces annuaires se retrouvent être sur le web. Les opérateurs ont parfois changés, d’autres ont su s’adapter. Malgré tout, il y a un marché, pour les places de marché en ligne !

 

“PROG Online : la plateforme leader pour les projets informatiques et web”

Prenons l’exemple de PROG Online. Son nom est évocateur : “PROG” car il s’agit de rassemble des milliers de programmeurs informatiques capables de développer des solutions pour les entreprises. Avec le temps, la convergence des compétences fait que sur cette plateforme, les annonceurs, c’est-à-dire ceux qui recherchent des fournisseurs, déposent des appels d’offres gratuitement (une fois qu’ils ont renseigné leur compte sur le site) pour des demandes de prestations informatiques ou aussi de communication digitale.
Les prestataires eux, doivent payer un abonnement pour disposer des coordonnées de l’entreprise à la recherche d’un fournisseur. Ainsi, ils reçoivent des alertes et peuvent se positionner afin d’accéder au cahier des charges de la demande, et si cela correspond à leurs champs de compétences, ils peuvent soumettre une proposition.

 

Limites des places de marchés en ligne

Il faut bien choisir la ou les plateforme où vous inscrivez. Certaines sont fiables, sont une véritable force commerciale pour vous. Et puis il y a aussi celles qui se contente de rassembler des appels d’offres qui circulent déjà ailleurs et donc l’accès est gratuit. Dans ce dernier cas, elles vous aident par le fait que vous trouver des listes qui vous font gagner du temps.
Après, il faut être conscient que vous êtes comme sur un salon professionnel, en compétition avec les stands voisins. Vous allez donc devoir mettre en place une stratégie gagnante pour éviter de perdre trop de temps à répondre à des appels d’offres qui seront remportés par vos concurrents !

ateliercortical

Soyez imaginatif, ou faites appel à votre agence de com, pour construire des outils d’aides à la vente qui feront la différence dans la prise de décision des entreprises à la recherche d’un prestataire.