L'atelier cortical | LE BLOG!
Recherche pour :
Vous a-t-on parlé de la directive ePrivacy ?

L’UE a la volonté depuis plusieurs années, pour protéger les consommateurs et donc les internautes, d’uniformiser au sein du marché unique les règles. Concernant celles relatives à la protection des données, la directive ePrivacy est en pourparlers afin de mieux gérer notamment l’usage des cookies sur les sites web en s’appuyant sur les orientations engagées avec la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) de 2018.
Actuellement la directive ePrivacy n’a pas franchi le cap d’un texte définitif, et il n’y a pas de calendrier précis. Elle va renforcer le marché unique numérique (MUN) en stimulant la confiance des consommateurs par une meilleure protection dans l’usage du web.

Union Européenne UE

La Directive ePrivacy, c’est quoi ?

C’est un ensemble de règles destinées à renforcer la protection des données sur les citoyens européens, et que l’on peut qualifier de privées tout en circulant en ligne.

Elle va impacter fortement l’ensemble de l’industrie du numérique en touchant les entreprises dans leurs obligations ainsi que les éditeurs de logiciels et d’applications du digital.

Le principal fait important de la directive sera dans l’utilisation des cookies. Le rejet facilité des cookies pour tous les visiteurs de site web, ne devra pas pour autant empêcher leur consultation (opt-out = accès malgré tout).
L’opt-in devient la règle pour l’entreprise qui va déposer des cookies sur la machine de l’internaute.

Autre impact : les éditeurs de logiciel de navigation sur internet vont devoir, si ce n’est déjà fait, suivre la logique de l’option “DNT, do not trackdans l’en-tête. Ainsi l’internaute indique de façon généralisée, en surfant sur le net, qu’il ne souhaite pas subir de tracking. Cette possibilité a été vue par le W3C (World Wide Web Consortium) et c’est déjà pris en charge par les principaux navigateurs web.

Il n’y a pas que les entreprises qui sont impactées par la directive ePrivacy, les gouvernements de l’UE aussi. Le chiffrement de bout en bout devrait devenir aussi la règle, et les États ne devront plus avoir de “backdoor” fourni par les fabricants et les éditeurs.

La directive ePrivacy est donc très impactantes dans les démarches de marketing direct via les sites web, mais elle devrait aussi prendre en compte les informations et les pratiques également du démarchage téléphonique aussi.

w3c

La ePrivacy face aux anciennes règlementations

Les directives ne sont pas à proprement parler des lois. Chaque pays de l’EU peut reprendre les orientations d’une directive européenne pour adapter le contexte légal de son pays. Il est évident que l’internet et le web sont “hors-frontière” et ce n’est pas pour autant que les acteurs du web doivent agir en “hors-la-loi”. La communauté du marché unique européen a déjà impulsé des avancées en matière de règles sur le net, notamment en 2009 avec la “directive cookie” (2009/136/CE) et aussi celle de 2002 (2002/58/CE). La directive ePrivacy sera probablement la plus précise pour fixer une orientation apportant plus d’éthique dans les pratiques loyales entre les consommateurs et les acteurs du MUN.

La RGPD a été une grande étape dans laquelle la directive ePrivacy va prendre part dès 2021 et il faut que les entreprises anticipent au mieux sont arrivée pour organiser leurs approches de marketing direct et de traçage de leurs prospects et clients via le net.

Il faut aussi que les médias du web puissent s’organiser pour fournir des statistiques d’audiences et/ou que leurs modèles économiques ne soient pas impactés par la fin de certains marchés qu’ils exploitaient par l’absence de règles.


cnil

En savoir plus sur les notions de : cookies et traceur (site de la CNIL)


Tips : partager une vidéo explicative !

Il est maintenant possible à tous de faire sa vidéo avec partage d’écran pour expliquer à vos collègues ou à vos followers comment faire. Un site web vous propose une solution gratuite (limité en nombre et durée) ou avec un abonnement : Loom. Ce nouvel outil est facile à prendre en main et vous pouvez choisir de faire des vidéos uniquement de votre écran, ou bien de votre écran et de votre webcam. Vous pouvez aussi gérer une vidéo faite uniquement avec votre caméra.

Concrètement, vous allez pouvoir enregistrer des vidéos pour vos collègues, vos clients, et cela en quelques secondes. Il sera alors très simple de les partager en utilisant juste un lien ou avec un fichier téléchargeable (MP4).
N’attendez plus, essayez !

Samsung Flip : le paperboard de tous les possibles

Le Samsung Flip permet de créer, présenter, annoter, partager ou encore déplacer facilement des documents.
Son interface intuitive et conviviale assure une prise en mains immédiate pour une productivité optimisée.
La technologie embarquée reproduit la sensation de l’écriture sur papier, sans la contrainte d’un stylet spécifique : n’importe quel stylo ou marqueur encapuchonné à portée de main fonctionne avec le Samsung Flip. Supprimer du contenu est tout aussi simple et se fait d’un balayage de la paume sur la zone à effacer.
À la différence des paperboards classiques, le Samsung Flip permet de dérouler l’équivalent de 20 pages d’espace d’écriture par document, et de revenir par simple défilement sur le côté à un endroit précis.

Le Samsung Flip favorise le travail collaboratif et la créativité en supprimant les contraintes auxquelles les entreprises sont habituellement confrontées quand elles organisent et animent des réunions.
Ainsi, lorsque plusieurs utilisateurs* doivent intervenir simultanément, chacun peut insérer du contenu ou annoter l’écran en même temps. Il est également possible de personnaliser la couleur et la taille du trait pour chaque écriture. De plus, chaque note s’affiche de manière claire et visible grâce à la résolution UHD de l’écran.
Pour davantage d’interactivité, le Samsung Flip peut se connecter à de très nombreux appareils (via USB, en connexion sans fil ou réseau). Il intègre également une fonctionnalité de partage d’écran, permettant d’afficher du contenu stocké sur ordinateurs, smartphones ou tablettes. Réciproquement, le contenu affiché sur le Samsung Flip peut être diffusé sur les appareils appariés.

 

Voir en vidéo : SAMSUMG FLIP

Est-ce que votre site est “correct”pour Google ?

google_logo
google outils

 

Votre entreprise, votre marque, votre association dispose d’un site internet….

Quand vous le cherchez en utilisant Google il apparaît car vous utilisez les bons mots clés. Mais étant donnés que Google intègre un suivi de vos navigations et utilisation du net nous vous recommandons d’accédez à vos recherches en mettant dans la barre de votre navigateur ce petit code qui “nettoie” votre profil utilisateur https://www.google.fr/?pws=0

Maintenant, savez-vous que l’entreprise Google met à votre disposition plusieurs outils afin de tester la performance “technique” de votre site ?

> Vérifier si le site est adapté aux mobinautes et internautes : ResponsiveTest

> Test de la vitesse d’affichage sur mobile : Pagespeed

> Test de la vitesse de chargement sur toutes les plateformes :

Vous pouvez aussi avoir accès à d’autres types d’outils, comme :

> tester le niveau de sécurité d’un site : Safe

> tester la position de son site dans google en fonction du mot clés : InfoRank en remplacement de l’outil initial de google

Bon, attention, vous risquez de vous transformer en geek…
alors, laissez-nous faire l’analyse de votre présence sur internet et on vous traduira cela en langage courant
et on convertira cela en conseil d’optimisation et évolution.

@bientôt

Astuce informatique : contrôler les fichiers sans avoir d’Anti-virus

Vous souhaitez vérifier la sécurité d’un fichier informatique depuis n’importe quel ordinateur ou device ?

Nous vous recommandons d’utiliser les services de  VIRUSTOTAL.

C’est accessible depuis internet… gratuit. Cela vous communiquera juste un rapport avec un controle réalisé à partir de plusieurs outils. On pourrait dire que c’est un “meta-controleur”….

Pour accéder à l’interface en français du site cliquez sur le drapeau ci-dessous :

France-128

 

Savez-vous ce que l’on dit de vous sur internet ?

 

Espace de liberté d’expression, l’internet est L’ENDROIT de votre e-répuration.

La réputation d’une marque, d’une entreprise ou encore de ses dirigeants,  sont  le résultat de mois de travail et d’investissements. Or, des critiques malveillantes ou un « bad buzz » véhiculés par la formidable caisse de résonance qu’est le net, représente un risque majeur dans le chemin du succès. Internautes, mobinautes… bloggeurs, journalistes, fournisseurs, futurs collaborateurs, concurrents… tous vont trouver des informations sur vous sur la toile.

Il apparaît alors impensable que vos efforts et investissements puissent être anéantis, simplement pour avoir négligé l’e-réputation. Solution : mettre en place votre surveillance du net. Cela peut être géré par vous-même, vos équipes mais aussi, de plus en plus par des professionnels spécialisés que l’on trouve en agence e-réputation. Pour se protéger des expérimentations hasardeuses, qui sont susceptibles de nuire plus qu’elles ne servent, est de faire appel à un véritable expert en e-réputation qui saura où et comment guetter, analyser les remontés et prioriser les actions et conduites à tenir.

alterbuzz
La mission de l’expert est effectivement, de mettre
 en place un système de veille chargé de surveiller la toile, d’apporter sont regard de spécialiste afin d’analyser et traiter l’ensemble des signaux observés, et évaluer leur impact réel et potentiel. Et là où d’autres se contentent de mettre à la disposition de leurs clients des outils techniques complexes, proposer les services d’une équipe spécialisée qui s’occupe de tout, et, sous contrôle du commanditaire, permet d’intervenir directement sur les réseaux concernés et répondre aux inquiétudes, couper court à la désinformation ou rétablir la vérité. 

Vous l’avez compris, faire appel à des spécialistes est souvent une source d’économies : un gain de temps dans l’anticipation des situations, une rapidité d’analyse grâce à l’expérience et un savoir-faire qui permet  proposer de plan d’action concret…

Que faire avec votre ancien notebook, netbook ou PC ?

Vous avez changé d’ordinateur portable, vous trouver que c’est un peu dommage de ne plus utiliser l’ancien !
Oui, mais son interface est dépassée et vous trouvez que son ancien système d’exploitation n’est plus à la hauteur
et vous demande de faire des efforts d’adaptation…

Vous devez vous intéressez alors à Joli OS. Effectivement le fondateur,  Tariq Krim, exprime sont postulat : « Joli OS a été pensé pour recycler nos vieux PC ».

Après avoir fondé generationmp3 et netvibe Tariq Krim avance sur ce projet accompagné de Romain Huet. Ensemble ils déploient aussi des déclinaisons avec Joli Drive et Joli Cloud…. Le Cloud, c’est une technologie de rupture qui est aujourd’hui fragmentée. Effectivement, sur le cloud, les données sont réparties entre plusieurs services, gratuits ou payants. JoliDrive apporte à l’utilisateur une vision globale.

capt_jolidrive

Nous avons construit Jolicloud pour regrouper l’ensemble des services de l’utilisateur, une sorte de « guide des programmes » du cloud, où l’on peut aussi choisir et découvrir ce qui nous simplifie la vie… et qu’on peut emmener partout.

La convergence numérique….à vos tablettes !

magneto_android
Tout le monde parle de la convergence numérique depuis plusieurs années, mais comment imaginer que cela puisse être utile dans les activités des entreprises ?

De quoi parle-t-on ?
La convergence numérique c’est le recoupement et le regroupement de services ou d’outils numériques anciennement indépendants. Cela veut dire qu’avant ces outils ou ces services n’étaient pas capable de communiquer entre eux. Un exemple simple, le répondeur téléphonique. Vous deviez enregistrer un message pour que vos interlocuteurs soient rassurés d’avoir fait le bon numéro et qu’ils allaient bien vous laisser un message à vous et pas à une autre personne. Fini le sketch de Muriel Robin ! Aujourd’hui vous pouvez télécharger un fichier mp3 avec le même message sur votre répondeur de téléphone mobile et celui de votre fixe. Avec votre ordinateur, un micro et un logiciel rien de plus facile. La convergence numérique nourrit le développement d’appareils multifonctions, par davantage de relations et d’échanges entre chacun d’eux pour passer d’éléments spécialisés et différents à un ensemble homogène numérique. Pour suivre dans le même exemple, un message laissé sur votre répondeur peut aujourd’hui être transféré en MP3 sur votre ordinateur ce qui vous permet d’archiver un message important. La convergence suit la conversion des appareils ayant des technologies dédiées vers des structures exploitant les données numériques grâce à des composants provenant de l’informatique. La convergence numérique est utile dans bien d’autres cas de gestion d’informations : son, texte, image, vidéo… Cela ouvre ensuite la voie aux recoupements et à l’hybridation des outils et des échanges numériques.

Avant, l’information devait être stockée sur des objets physiques (cassette audio, disque vinyle, pellicule de photo argentique, feuille de papier, cassette vidéo, disquette), que la numérisation a permis de  « dématérialise » pour en faciliter le transport, l’échange et l’interprétation par des appareils multiple. Aujourd’hui votre voix peut être enregistrée en fichier mp3 dans votre appareil photo, votre téléphone, votre ordinateur et écouté sur votre téléviseur à l’aide d’une clès usb ou bien dans le baladeur numérique de votre enfant ou l’autoradio de vos commerciaux.
Le support de stockage est toujours physique, mais il peut prendre différentes formes et s’échanger à distance grâce à sa forme numérique compatible. Les systèmes de mémoires de stockage de mêmes technologies se retrouvent dans des appareils différents ou bien peuvent se connecter (avec ou sans fil). La photo prise par votre téléphone peut être envoyée vers un autre téléphone ou bien vers un ordinateur ou directement sur une imprimante.
En fait la convergence peut aussi être envisagée dans sa dimension d’élargissement des types appareils qui peuvent entrer dans un réseau informatique afin de permettre aux informations d’être lues, écoutées, visualisées, copiées.  La convergence numérique se traduit par la fusion d’appareils qui étaient très différents comme le téléphone avec la télévision ou l’ordinateur avec la chaîne haute-fidélité et le magnétoscope.

En quoi cela peut être utile dans une entreprise ?
Prendre une photo du produit livré et installé permet de confirmer à un client la fin de votre commande. Envoyée directement depuis le téléphone de votre technicien vous optimisez le suivi et améliorez votre qualité de service. Mieux, la vidéo de démonstration permettra à votre client de retrouver la bonne manipulation de l’équipement installé.
Vous pouvez aussi augmenter l’efficacité de votre service client en disposant d’une base documentaire illustrée que vous pouvez transmettre par e-mail, ou mettre à disposition dans un extranet…
Bref aujourd’hui le multimédia n’est plus seulement une histoire traitée par le service communication et les services informatiques, mais il y a de nombreuses applications pour tous les managers à la recherche de nouvelles pistes d’organisation.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Et si vous preniez le temps d’en parler avec nous…